slide15 slide13 slide12 slide10 slide09 slide08 slider02 slider01 slider03 slider04 slider05 slider06 slider07

Fiches Conseils Chiens

Nos conseils lors de l’achat d’un chien ou d’un petit chiot à Genay près de Lyon dans le Rhône-Alpes

Accessoires nécessaires

* Un panier pour dormir: le refuge de votre chiot.03
* Collier (ou harnais) et laisse.
* Gamelles pour eau et aliments.
* Brosse et peigne pour les races à poils longs, gant ou brosse douce pour les races à poils courts.
* Une médaille avec vos noms et n° de téléphone.

 

L’alimentation

* Placez les gamelles de votre chiot à l’abri du bruit, dans un endroit facile d’accès pour lui.
* laissez toujours à sa disposition de l’eau fraîche et propre.
* Entre 2 et 8 mois: 2 à 3 repas par jour sauf pour les races naines où une alimentation à volonté est conseillée jusqu’à 4 mois.
* Respectez les quantités conseillées sur les sacs d’aliments en fonction des âges et tailles de chiots.
* Si vous changez le régime alimentaire de votre chiot, veillez à le faire progressivement sur une période de 7 à 10 jours. Sinon, gare aux troubles digestifs.

 

Quelques règles d’éducation

* Soyez ferme mais doux
* Soyez cohérent
* Allez jusqu’au bout lorsque vous donnez un ordre
* Ne frappez jamais votre chiot
* Récompensez toujours votre chiot en cas de bon comportement
* Ton aigu: A utiliser pour motiver votre chiot « Allez » ou « Au pied »
* Ton neutre: Idéal pour donner des ordres
* Ton grave: A utiliser pour montrer votre mécontentement « Non ».

 

L’apprentissage de la propreté

Votre chiot doit être exempt de parasites car un chiot infesté peut avoir des difficultés à contrôler ses intestins. L’apprentissage de la propreté comporte cinq étapes majeures:
1- Une alimentation adaptée donnée à heures fixes.
Après chaque repas, sortez-le au même endroit. Restez avec lui et encouragez-le avec des paroles qu’il associera avec le fait de se soulager. Lorsqu’il a terminé, félicitez-le d’une tape amicale « bon chiot » puis ramenez- le à l’intérieur. Ne prolongez pas ce moment en séance de jeu. Utilisez la même porte chaque fois que vous sortez votre chien. Il apprendra ainsi à associer cette porte au fait de sortir pour faire ses besoins et il la grattera ou la reniflera pour vous faire comprendre qu’il a besoin de sortir.
2- Un endroit rien qu’à lui.
Dès que vous amenez votre chiot à la maison, il est important de lui apprendre que son panier est « son refuge », l’endroit où il dort, s’assoupit et reste dès qu’il est seul.
Ne mettez rien à l’exception de jouets à machouiller en caoutchouc dur ou en nylon, d’une serviette.
3- Une punition adaptée
Pas de punition différée, ni de nez dedans, ni cris, ni coups.
Si vous voyez qu’il s’est oublié, emmenez-le là ou il a fait et dites « non » d’une voix ferme.
Observez le comportement de votre chiot. Il vous fera comprendre qu’il a besoin de sortir en reniflant le sol, entournant en rond ou en s’acroupissant.
4- Utilisez un neutralisant d’odeurs
5- Apprentissage de la propreté sur un papier journal.
Le papier journal peut être une solution temporaire avant que votre chiot soit vacciné et apte à être emmené à l’extérieur. C’est également une solution pour un petit chien si vous avez de nombreux étages à descendre ou si vous avez des difficultés à sortir votre chiot régulièrement.

 

La socialisation

Vous devez habituer vote chiot à être en contact avec divers membres de votre famille, vos amis et des inconnus dès son plus jeune âge. Il apprendra ainsi à s’entendre avec différents membres extérieurs. Réconfortez votre chiot en lui faisant comprendre que ces personnes sont gentilles et encouragez-le à les accueillir de manière appropriée.
Familiarisez votre chiot à différents environnements. Emmenez-le se promener à pied, en voiture, à des sorties en famille. Pour la sécurité de votre chiot et en maître responsable, respectez toujours les consignes de tenue en laisse.

 

La santé de votre chiot

Même si votre chiot reçoit les meilleurs soins, il peut tomber malade ou se blesser. Si votre chiot manifeste les symptômes suivants ou d’autres inhabituels, appelez votre vétérinaire:
* perte d’appétit pendant plusieurs jours d’affilée.
* diarrhée, constipation ou difficultés à uriner, sang dans les urines ou dans les selles.
* vomissements répêtés ou contenant du sang ou autres matuères inhabituels.
* fièvre et abbatement.
* douleurs sévères ou continues.
* essoufflement excessif ou respiration difficile.
* toux et eternuements
* secousses de la tête répêtées
* boiterie.
* haleine fétide.
* s’il traîne son arrière-train sur le sol.
* bosse sous la peau.
* pelage terne.

 

Premiers soins

Vérifiez que vous disposez des éléments suivants:
* N° de téléphone et adresse de votre vétérinaire + coordonnées du service d’urgence.
* N° de téléphone du service anti-poisons.
* Accessoires de premier secours:
– médicaments prescrits par le vétérinaire
– bandes stériles, gaze, sparadrap
– eau oxygénée (3%) pour nettoyer et désinfecter les petites blessures (ne pas utiliser sur des plaies preforantes)
– thermomètre rectal (T° normale entre 38 et 39 dégré celsius)
– pince à épiler pour retirer les morceaux de verre ou échardes
– crochet à tiques pour retirer les tiques de sa peau.

 

Education de base

Vous pouvez commencer par des choses simples, comme l’apprentissage de la laisse, à partir de 8 semaines, en lui mettant un collier souple ou un harnais avec une laisse dans la maison.
A mesure que votre chiot grandit (vers 3 mois), vous devez commencez à l’emmener faire des promenades régulières en laisse à l’extérieur.
Le véritable apprentissage de l’obéïssance peut commencer à partir de 6 mois.
Faites de courtes séances d’éducation, 5 à 15 minutes tous les jours. Plusieurs séances par jour sont en effet plus profitables.
Pour vous aider à vous imposer comme le seul maître, vous devez apprendre à votre chiot à se soumettre. Poue cela, prenez votre chiot et lorsqu’il arrête de se débattre, mettez le sur le dos.
Soyez patient, gardez toujours votre sang-froid et ne le frappez pas. Lorsqu’il obéït, félicitez-le et caressez-le, utiliser des friandises ou des croquettes pour chiots comme récompense avec parcimonie.

 

Le toilettage de votre chiot

* Baignez votre chiot uniquement quand il en a besoin. Des bains trop fréquents peuvent assècher sa peau et son pelage. Utilisez un shampoing pour chien de qualité, rincez et surtout sèchez soigneusement . Un shampoing sec est conseillé par temps froid. Ces produits sont vendus en animalerie.
* Le brossage des chiens à poils longs doit s’effectuer au minimum 2 fois par semaine. Un toilettage chez un spécialiste est nécessaire une à plusieurs fois par an selon la race de votre chien.
* Nettoyer régulièrement les yeux et les oreilles. Si votre chiot est sujet à des écoulements occulaires, essuyez ses yeux tous les jours avec un produit adapté pour enlever les petites sécrètions. Vérifiez ses oreilles et son conduit auditif au moins une fois par mois. En cas d’odeur nauséabonde ou de sensibilité anormale, consultez votre vétérinaire.

 

Conseils pour le voyage

Appelez les lieux où vous allez séjourner afin de vérifier que les chiens sont acceptés.
Vérifiez que votre chien a toutes les vaccinations nécessaires et un certificat de santé valide. Emmenez son carnet de santé.
Emmenez la nourriture habituelle de votre chiot, ses éventuels traitements médicaux, de l’eau et, si possible son panier et ses jouets favoris.
Veillez à ce que votre chiot ait un collier avec sa médaille portant votre nom et votre n° de téléphone du domicile et du lieu de séjour.
Si vous voyagez dans un véhicule avec votre chiot, il est plus sûr de le laisser dans sa caisse de transport pendant le voyage.